Artist: SCHIAFFINI - PRATI - GEMMO - ARMAROLI     Album: Luc Ferrari Exercises d'Improvisation     Label: Dodicilune     Code: ED394

Luc Ferrari Exercises d'Improvisation

  • Luc Ferrari Exercises d'Improvisation

  • SCHIAFFINI - PRATI - GEMMO - ARMAROLI

  • 06 March 2018

  • ED394

  • 8033309693941

  • No covers downloadable for Guests

No tracks downloadable for Guests

  • Total views : 16

  • Today views : 2

  • Created on : 06 February 2018

  • Total songs : 0

  • Total comments : 0

  • From: Dodicilune

Press Release

• PRESSRELEASE

Esce il 6 marzo

concerto 10 marzo

Luc nella sua diversità.
Che componga musica strumentale come la musica concreta che chiamerà più avanti, da Eterozigote in poi “musica aneddotica”, che fabbrichi immagini, che scriva poesie o proprie riflessioni, che giri film, è sempre con entusiasmo che vi
esprime le sue emozioni, la sua curiosità e il suo amore per la vita.
E’ in effetti la società in ogni suo aspetto, rivolta, gioia, sofferenza, intimità e amore il fondamento stesso dei temi che lo preoccupano e che traduce nelle sue creazioni. Ognuna delle sue creazioni implica dunque queste emozioni
contraddittorie.
Gioioso di natura e amante della risata esprime i suoi sentimenti con umorismo, ma anche con derisione e autoironia. Perdere l’umorismo fu per la sua vita
un grave trauma e lui lo combatté con forza.
E la libertà!
No, Luc non si era mai piegato alle esigenze del mondo della musica, né classica, né “contemporanea”. Dal momento che egli non appartiene a nessuna categoria estetica stabilita o in voga, gli organizzatori sembrano perplessi nonsapendo a quale categoria assegnare la sua opera.
Inoltre, quest’uomo sempre elegante, amabile e sorridente, non poteva essere preso sul serio per il suo umorismo da quelli che volentieri lo consideravano un
tipo poco serio.
Ma la libertà!
Uno dei suoi beni più preziosi. Terminata un’opera, non esitava ad avventurarsi in un’esperienza e in un ambito che non aveva ancora esplorato. Fino alla fine della sua vita amò esplorare nuovi percorsi come maneggiare le piastre CD come i DJ. Gli incontri con DJ Olive e con eRikm gli aprivano un altro eccitante
mondo del quale avrebbe voluto prolungare la vita.
Ma che cos’ho da dire, io? La sua vita si è fermata. A partire dalla nostra giovinezza, Luc fu il mio compagno con il quale ho potuto condividere un’esistenza così luminosa e ricca in scoperte ed esperienze. Questo grazie al suo spirito ammirabilmente generoso, e al suo orecchio sempre disponibile e
attento.
Ne parlo all’inizio del libro Musiques dans les Spasmes che ho scritto mettendo insieme suoi testi. Luc si esprime su tanti argomenti della nostra realtà e con cosi tanta eleganza che è preferibile leggere quest’opera con prefazione
di Jim O’Rourke, pubblicata il 1 febbraio 2017 da Les presses du réel.
Montreuil, 21 Luglio 2017

Luc dans sa diversité.
par Brunhild Meyer-Ferrari
Qu’il compose de la musique instrumentale, la musique concrète, ou alors depuis Hétérozygote ce qu’il nommera «musique anecdotique», qu’il fabrique des images, qu’il écrive de la poésie ou ses réflexions, qu’il fasse des films,  c’est toujours de la même conviction et du même désir que partent ses émotions, sa curiosité, et son amour pour la vie. Seulement, en fonction des affres que doit subir la société et qu’il subissait à travers elle, cet enthousiasme pouvait s’assombrir vers la fin de la plupart de ses œuvres. C’est en effet la société dans tous ses aspects de révolte, de joie, de souffrance, d’intimité et d’amour qui est le fondement même des thèmes qui le préoccupent dans la vie et dans ses créations. Chacune de ses compositions comporte ainsi ces sentiments
contradictoires.
De nature joyeuse et aimant rire il s’exprime avec humour, mais aussi avec dérision et autodérision. Perdre l’humour lui était une incision grave dans sa
vie et qu’il combattait avec force.
Et la liberté!
Non, jamais Luc ne s’est plié aux exigences du monde musical, ni classique, ni «contemporaine». Et n’appartenant à aucune catégorie esthétique établie ou en vogue, les programmateurs semblent encore aujourd’hui perplexes ne sachant à quelle genre affecter son œuvre. En outre, cet homme toujours aimable et souriant, ne pouvait de par son humour être pris au sérieux par eux qui
voulaient volontiers le considérer comme plaisantin.
Mais la liberté!
Un de ses biens les plus précieux. Une œuvre terminée, il n’hésitait pas à explorer des domaines auxquels il ne connaissait pas encore l’accès. Toute son existence durant, il aimait découvrir de nouveaux chemins tels que, vers la fin de sa vie, manier les platines. Les rencontres avec DJ Olive et avec eRikm lui ouvraient un
autre monde excitant dont il aurait voulu poursuivre l’expérimentation.
Mais qu’ai-je à dire, moi? Son souffle s’est arrêté. Son esprit si généreux, son oreille toujours disponible et attentive, j’ai pu, depuis notre jeunesse, partager avec lui une aventure lumineuse et riche en découvertes et collaboration. J’en parle en début du livre Musiques dans les Spasmes que j’ai composé avec ses textes. Luc s’y exprime sur tant de sujets de notre réalité et avec tant d’élégance qu’il est préférable de lire cet ouvrage préfacé par Jim O’Rourke et édité le 1
février 2017 par Les presse du réel.
Montreuil, le 26 novembre 2017

Luc Ferrari, Septembre 1977

ETUDES D’IMPROVISATION

Pour bande et instruments
Les Etudes d’Improvisation peuvent être jouées par quelque instrument ou groupes instrumentaux  que ce soit, depuis le soliste jusqu’à une ré de 6 à
8 personnes (maximum).
La sonorisation doit être réduite au minimum et ne concerne en principe que la bande. Un magnétophone stéréo et deux haut-parleurs modestes devraient être suffisants et, acoustiquement du même niveau que l'instrument ou le groupe qui joue avec. On doit considérer les haut-parleurs comme un élément
local de l’ensemble plutôt que comme environnement.
Chaque étude peut être jouée isolément. (La bande varie entre 5 et 7'). Ou bien le ou les instrumentistes peuvent en présenter un choix. On peut aussi imaginer de faire avec ces études un montage (plus précisément un mixage) qui deviendrait alors un morceau d'une certaine durée avec un parcours musical architecturé. Cette version "symphonique" peut être réalisée à l'aide de 3
magnétophones.
(Un exemple de cette proposition que j’ai réalisé moi-même, constitue l’ensemble bande-partition ; «Et tournent les sons dans la Garrigue » pour bande
et quartette d’une  durée de 25’).
Les Etudes peuvent être un exercice d'improvisation ou de composition, plus ou
moins écrit et donc être utilisées à des fins pédagogiques.
Elles peuvent constituer un divertissement ou un travail pour des musiciens amateurs, c'est-à-dire pour ceux qui aiment faire de la musique pour eux et pour
leurs amis.
Enfin, elles peuvent aussi prendre place dans des programmes de concert.
L'interprétation peut se situer dans différents genres musicaux (ou styles), allant depuis le classique et "contemporain" jusqu'à une interprétation qui pourrait se situer vers le jazz ou même le "folk". Le mieux serait d'essayer d'échapper aux clichés, si toutefois le vouloir n'est pas justement retomber dans d'autres; plutôt
chercher à oublier les contraintes et conventions culturelles.
Ceci dit, il est nécessaire de souligner que les propositions de base des Improvisations sont d’origine tonale, c’est-à-dire que chaque Etude est marquée par une « tonalité de flou harmonique » qu’il est souhaitable de prendre comme point de départ et autour de laquelle on peut tourner. Soit une tonalité, soit un mode + un tempo régulier, constituent des hypothèses schématiques de travail avec lesquelles il faudra jouer, sans pour autant se sentir prisonnier ; plutôt les envisager comme moyen de communiquer physiquement avec les autres
membres du groupe.
En-dehors de ces propositions (harmonie et tempo), la plus grande liberté est
laissée aux réalisateurs d’inventer la musique de leur désir.
(Certains diront que proposer une tonalité et un rythme alors qu’est-ce qui reste, je dirai il reste tout, c’est à-dire l’invention. Et je dirai aussi que l’invention ne
devrait pas être tributaire d’une technique.)
La proposition de chaque Etude d’Improvisation étant simple et continue (fluctuation – variation), il faut donc les considérer comme soutien et comme
excitant à l’imagination collective.
L’exercice profitable sera donc à la fois l’écoute de la proposition et l’écoute de l’autre ou des autres, ainsi que cela devrait toujours être le cas quand on fait de la musique – ce qui n’est pas évident.
Ecoute et action de groupe dans l’attention des autres. Chacun parle, répond, dans la complicité de l’intimité de l’intuition.
Le résultat musical est une parole.    Luc Ferrari

• BIO


• EXTRA NOTES
Si ringrazia Brunhild Meyer-Ferrari per la straordinaria disponibilità e presenza, senza di lei questo progetto non avrebbe avuto forma; Junya Murakami per l'attenzione, Andrea Cernotto, Steve Piccolo e tutto il popolo di Erratum (The People of Erratum), il Teatro l'Arsenale di Milano e MMTCreativeLab oltre ai nostri
immancabili amici felini: Mabel, Mombo e Zazie.


Track List

• TRACKLIST
  1) Exercises d'Improvisation N. 1
  2) Exercises d'Improvisation N. 2
  3) Exercises d'Improvisation N. 3
  4) Exercises d'Improvisation N. 4
  5) Exercises d'Improvisation N. 5
  6) Exercises d'Improvisation N. 6
  7) Exercises d'Improvisation N. 7

• COMPOSITIONS BY
All compositions by Luc Ferrari

Personnel

• PERSONNEL
Giancarlo Schiaffini, trombone
Walter Prati, cello
Francesca Gemmo, piano
Sergio Armaroli, vibraphone

Recording Data


• PRODUCTION DATA (TIMING-ANNO-NR CAT-BARCODE)
Total time 46:17 STEREO DDD
p 2018 DODICILUNE (Italy)
c 2018 DODICILUNE (Italy)
www.dodicilune.it
CD DODICILUNE DISCHI Ed394
8033309693941

• RECORDING DATA
Production by Sergio Armaroli and Gabriele Rampino for Dodicilune edizioni, Italy
Label manager Maurizio Bizzochetti (www.dodicilune.it)
Recorded 21, 22 October 2017 at Il Pollaio, Ronco Biellese (Bi), Italy
Mixed and mastered 22 October 2017 at Il Pollaio, Ronco Biellese (Bi), Italy
Sound engineer Piergiorgio Miotto
Cover/back photos © Olivier Garros
Inside photos © Brunhild Ferrari, Wolfgang Richter, Olivier Garros
French to Italian translation by Mathilda Gemmo
Contact: www.sergioarmaroli.com, www.erratum.it